Accueil
Accueil
Genèse du monastère
P. Emmanuel
Saint Benoît
N-D de la Sainte-Espérance
Dom Paul Grammont
La famille olivétaine
N-D des Prés
La journée
vocation monastique
Amitiés
Oblats frères
Artisanat Présentation
Horaires du magasin
Hôtes
Moines, moniales, un chemin
Bibliothèque du monastère

Videos
Contacts
Horaires liturgiques
Accès
Le 150e anniversaire
Au fil du mois
Homélie 2
Horaires liturgiques
Accès
Contacts
Horaires Semaine Sainte

La journée

ACCUEIL

La journée d’un moine






Notre vie est centrée sur la rencontre de Dieu dans la prière. À tout chrétien, Jésus demande de « prier constamment » (Lc 18,1). Au monastère, tout est fait pour que cela soit possible : le silence est favorisé, une certaine coupure vis-à-vis du monde est toujours nécessaire, et la solitude de la cellule favorise l’écoute paisible de l’Esprit.





            Des temps de prière commune rassemblent les frères : ce sont les offices liturgiques, qui rythment notre journée (voir les horaires dans Informations pratiques). Nous nous levons pour être prêts à 5h30 : c’est l’office de Matines, dit des lectures, car on y lit un long passage de la Bible, et un commentaire qui s’y rapporte. Les psaumes sont lus recto tono, alors qu’ils seront chantés dans tous les autres offices, à commencer par les Laudes, célébrées alors que le jour se lève. Les psaumes habitent toute la liturgie, ce qui est l’un des héritages de la tradition juive. Jésus les a chantés, et nous faisons nôtres ces appels à Dieu, du fond de la détresse humaine, ou dans l’adoration de sa grandeur. Les offices suivent la course du soleil : le soir, les vêpres sont une action de grâce pour le jour achevé. Au début de la nuit, les complies marquent l’entrée dans le grand silence. Au centre de la journée se situe l’eucharistie, sommet de la vie de tout chrétien ; elle est célébrée avec nos Sœurs et tous y sont conviés, fidèles du village ou des environs.




            La fréquence des offices permet d’intérioriser la Parole de Dieu, qui ne nous quitte pas. Ce travail s’approfondit dans la lectio divina (le matin entre matines et laudes), expression ancienne qui désigne une entrée progressive dans le dessein de Dieu révélé par sa Parole.

« C’est alors qu’ils sont vraiment moines s’ils vivent du travail de leurs mains », nous dit Saint Benoît dans sa Règle (ch. 48). Il y a d’abord les tâches domestiques, que les frères assument comme dans toute maison : le ménage, la cuisineLa cuisine, l’entretien du jardin mais aussi le classement des livres de la bibliothèque, la gestion administrative, la préparation de la liturgie ou l’accueil des hôtes.


Sans oublier l’accueil spirituel, part importante de l’emploi de certains frères.

La lecture de la Règle et son commentaire a lieu chaque jour au Chapitre après l’office de Laudes.


  

Si ces activités peuvent commencer le matin, c’est surtout l’après-midi qui est consacrée au travail manuel. Nous nous retrouvons à l’atelier de céramique, où l’un tourne, l’autre émaille, un frère ponce pendant que d’autres décorent… Nous aimons ce travail : s’il est notre gagne-pain, il est aussi paisible, créatif et communautaire (voir Artisanat).

  

Prière matinale

L'office

Lecture

Accueil

Salle du chapitre

Travail manuel