Accueil
Genèse du monastère
P. Emmanuel
Saint Benoît
N-D de la Sainte-Espérance
Dom Paul Grammont
La famille olivétaine
N-D des Prés
La journée
vocation monastique
Amitiés
Oblats frères
Artisanat Présentation
Horaires du magasin
Hôtes
Moines, moniales, un chemin
Bibliothèque du monastère

Videos
Contacts
Horaires liturgiques
Accès
Le 150e anniversaire
Au fil du mois
Homélie 2
Horaires liturgiques
Accès
Contacts
Horaires Semaine Sainte
Accueil
Au fil du mois

  

  

                        Le 1er du mois, L'enfant de sucre part pour l'imprimerie… d'où il revient deux semaines plus tard. C'est le dernier titre des Quatre vivants, traduit du russe par frère Bertrand. Olga Gromova, spécialisée dans les textes pour le jeune public russe, a recueilli le récit d'une vie bouleversée par la répression stalinienne. On suit, dans leur exil en Kirghizie, les épreuves et la formidable espérance de Stella et de sa maman, dont la culture et le moral d'acier transfigurent la réalité sordide des camps. Ludmila Oulitskaia, romancière maintes fois traduite en France, a accepté d'écrire la préface, qui situe ce témoignage dans une historiographie contemporaine encore lacunaire, quand elle n'est pas tombée dans l'oubli…


          Le 3, frère Benoît rentre pour Maylis, au terme d'un heureux séjour où, à défaut de découvrir la région, il aura pu se reposer un peu, et rendre service aux sœurs Clarisses de Troyes, auxquelles il prêchait la retraite.


          Samedi 13, c'est une vraie caravane de voitures qui arrive de Saint-Parres-les-Vaudes, conduite par le P. Vincent Jouffrieau : 25 enfants du catéchisme, accompagnés d'autant d'adultes, pour une journée de récollection au monastère. Frère Bernard et frère Guillaume les reçoivent par demi-groupes, pour répondre à leurs questions et leur faire visiter la chapelle et le magasin.


          Les 15 et 16, frère Guillaume est à Paris pour ses premiers cours à l'Institut de liturgie, où il entame une 2e année d'études.

          

          Le dimanche 21 a lieu le pèlerinage diocésain de la Sainte-Espérance, dont la messe réunit une église presque comble, et, du côté des célébrants, trois évêques ! Mgr Stenger, le bras encore en écharpe après une mauvaise chute, est assisté de Mgr Patenôtre et de Mgr Verny, de passage au monastère. La conférence de l'après-midi, consacrée à Marie et à la mission, est cette année assurée par le P. Laurent Thibord. La veille avait eu lieu, sous un soleil estival, la traditionnelle marche, à laquelle frère Étienne et frère Bernard ont participé. Elle rassemblait près de quatre-vingt dix personnes, de Villemaur à Mesnil, en passant par Palis.


          Du 24 au 27, frère Guillaume est à Chevetogne, où a lieu la session d'automne de l'ISL. Différentes conférences données par les frères portent sur les origines du monastère, sur le dialogue catholiques-orthodoxes dans son état actuel, sur la liturgie byzantine (le vendredi, une divine liturgie est célébrée, à l'intention des sessionnistes). La visite de l'atelier d'encens, conduite par le frère Cyril, constitue le clou de ce beau séjour.

  

Au fil du mois...

  

ACCUEIL

RETOUR A CHRONIQUES

Chronique du monastère :


octobre 2018