Accueil
Genèse du monastère
P. Emmanuel
Saint Benoît
N-D de la Sainte-Espérance
Dom Paul Grammont
La famille olivétaine
N-D des Prés
La journée
vocation monastique
Amitiés
Oblats frères
Artisanat Présentation
Horaires du magasin
Hôtes
Moines, moniales, un chemin
Bibliothèque du monastère

Videos
Contacts
Horaires liturgiques
Accès
Le 150e anniversaire
Au fil du mois
Homélie 2
Horaires liturgiques
Accès
Contacts
Horaires Semaine Sainte
Accueil
Au fil du mois

  

  

Du 2 au 6, Fr. Étienne prend quelques jours de repos dans la communauté des Sœurs de Montmahoux, dans le Doubs. Il est donc absent quand, le dimanche 2 au soir, nous recevons trois jeunes Colombiens, le père Reinel Zapata, prêtre à la paroisse St-Martin de Troyes, et deux sympathiques séminaristes, Camillo et Daniele. Ces derniers, arrivés de Medellin à Troyes au mois de février, s’expriment déjà avec une remarquable aisance en français. Ils vont suivre une année d’études théologiques à l’Institut catholique de Paris, avant l’ordination diaconale, et participent déjà à l’apostolat des paroisses Saint-Martin et Saint-Bernard à Troyes : quatre ou cinq camps d’été au programme de chacun ! 


Mercredi 5 après-midi, une moto arrive au monastère : c’est Jean-Christophe Marmara, photographe au Figaro ! Rencontre très sympathique, et mitraillage en règle : 479 photos en une heure… pour un seul cliché qui illustrera l’article attendu sous peu.


Le jeudi 6 au soir, au moment du retour de Fr. Étienne, l’artisan ferronnier pose enfin le tabernacle de l’oratoire de l’hôtellerie. C’est un grand pas, que suivra malheureusement le grand plat de l’été.


Vendredi 7, alors qu’en cuisine nous nous apprêtons à recevoir nos oblats, Fr. Bertrand est interrogé par une jeune journaliste de RFI, Anna Stroganova, en vue d’une émission sur sa traduction de Mot à mot et sur l’intérêt manifeste de nos Éditions des Quatre Vivants pour la Russie et le monde de l’Est.


Samedi 8 et dimanche 9, alors que s’achève une nouvelle semaine à plus de 30°C, s’ouvre notre première session pour nos chers et chères oblat(e)s. Sept ont pu répondre à l’appel pour partager avec nous, outre la prière liturgique, les repas au réfectoire ou en salle d’accueil, ainsi qu’un enseignement de Fr. Bertrand sur les psaumes et un temps de lectio divina avec Fr. Bernard. La formule semble appréciée de tous puisqu’une date est prise pour 2018.


Du 11 au 15, Fr. Bertrand passe quelques jours à l’ermitage. En son absence, le jour de la Saint-Benoît, nous recevons une visite de l’actuel curé de notre ensemble paroissial, le P. Guy Rutten, accompagné de celui qui est nommé pour lui succéder, le P. Daniel Boulier, ancien supérieur général de la congrégation des Fils de Marie Immaculée : celui-ci rejoint un de ses confrères déjà présent dans le diocèse et tous deux logeront au presbytère d’Estissac. Le même jour, nous apprenons les décès de deux parents de nos frères du Bec : la mère de Fr. Antoine et le père de Fr. David-Joseph.


Du 17 au 24, Fr. Bernard rend visite à sa sœur, prieure du carmel d’Yzeron. Un fort lumbago restreindra le rayon de ses sorties…


Le 18 au soir, à l’invitation du séminariste Hubert Bancaud, Fr. Guillaume rencontre un groupe d’enfants du camp « École de prière », qui a lieu tous les ans au lycée de Ste-Maure et dans le cadre duquel nous sommes souvent intervenus. La chaleur n’empêche pas, au contraire, cette quinzaine de jeunes adolescents de boire les propos de notre frère sur le silence du cœur, la prière, la vie des moines. De petites complies accompagnées de divers instruments de musique ponctuent ce temps et les aident à entrer dans l’intériorité de la nuit.   


Vendredi 21 : ça y est enfin ! L’article qu’Astrid de Larminat nous a consacré sort dans Le Figaro de ce jour. Cette pleine page – Champs libres – bien illustrée, suscite une vague de messages enthousiastes de nos amis, et une centaine de commandes de livres sur le site www.editionsquatrevivants.com. La Croix lui emboîte le pas avec un article de Mélinée Le Priol pour le site internet du journal, le 27, qui aura lui aussi sa version papier dans l’édition du mercredi 2 août. Grand moment de fierté pour notre communauté.


Cette série médiatique s’achève le samedi 29 avec une après-midi de reportage radio assuré à titre privé par Christian Viera, déjà venu pour la télévision Canal 32. Le sujet, « Ora et labora », suscite de la part du journaliste un très amical questionnement sur notre rapport au monde et l’équilibre que suppose une vie de prière. Il repart ayant dans sa besace largement de quoi réaliser la demi-heure d’entretien qui lui est commandée et qui sera diffusée sur des radios régionales du Sud-Ouest. Diffusion l’hiver prochain. 

  

 © J-Ch. Marmara

Au fil du mois...

  

ACCUEIL

RETOUR A CHRONIQUES

Chronique du monastère :


juillet 2017