Accueil
Genèse du monastère
P. Emmanuel
Saint Benoît
N-D de la Sainte-Espérance
Dom Paul Grammont
La famille olivétaine
N-D des Prés
La journée
vocation monastique
Amitiés
Oblats frères
Artisanat Présentation
Horaires du magasin
Hôtes
Moines, moniales, un chemin
Bibliothèque du monastère

Videos
Contacts
Horaires liturgiques
Accès
Le 150e anniversaire
Au fil du mois
Homélie 2
Horaires liturgiques
Accès
Contacts
Horaires Semaine Sainte
Horaires Semaine Sainte
Accueil
Au fil du mois

Au fil du mois...

  

ACCUEIL

RETOUR A CHRONIQUES

Chronique du monastère :


janvier 2020

  

  

            Avec la fermeture annuelle de l'hôtellerie, c'est un mois plus calme qui ouvre l'année, marqué par un séjour à Moscou de frère Bertrand (du 7 au 18), au cours duquel il fait notamment connaissance des auteures dont il traduit le livre sur les rescapés du Goulag.


          Le 13, nous accueillons pour un bref passage frère Dominique-Marie Dauzet, prémontré de Mondaye, qui donne le lendemain une formation aux prêtres du diocèse sur le PDG, autrement dit le guide Protection, délivrance, guérison, proposé depuis trois ans par le Bureau national des exorcistes de France.


          Le 22, c'est le grand jour du baptême de promotion des Terminales du lycée St-François-de-Sales, à Troyes. Nous sommes leurs parrains, et participons donc à toute cette journée festive : messe à la chapelle des Sœurs Oblates le matin, présidée par notre évêque, en présence de tous les lycéens. Le blason, porté en procession avec les offrandes, illustre la devise qu'ils ont choisie : « Aime et agis dans la paix », St Benoît étant le patron de promotion. Nous prenons un vrai bain de jeunesse avec une série de discours très bon enfant des élèves aux enseignants, et vice versa. Ceux de Sœur Anne-Véronique, directrice du lycée, et de frère Bertrand en notre nom, ont une tonalité plus spirituelle ! Suivent des agapes permettant de discuter avec les élèves, qui s'apprêtent à prendre leur envol loin de ce havre de paix de l'enseignement privé…


          La fin du mois est un peu en courant d'air : frère Guillaume participe au colloque de l'Institut de liturgie sur la guérison (du 28 au 30), pendant que frère Étienne retrouve ses confrères canonistes pour une nouvelle session, également à l'Institut catholique de Paris (du 29 au 30, mais ils ne se verront que dans le train de retour !) Pendant ce temps, frère Bertrand et frère Bernard sont à la Pierre-qui-Vire, pour la session donnée cette fois par l'un des moines de l'abbaye, frère Patrick Prétot, sur la liturgie des deux premiers siècles, et l'encyclopédie Jésus, à laquelle il a collaboré.

Frère Adriano Bellini nous arrive de Rome le 31 pour un séjour de deux semaines, motivé notamment par la profession de sœur Samuelle (voir chronique du mois prochain…)



  

Baptême de promotion des Terminales